Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Hello tout le monde,

Bettie Rose Books a rédigé un article fort intéressant sur son blog qui concerne notre rapport aux réseaux sociaux dans cette nouvelle vie ultra connectée, je vous invite à le lire.

Bettie : Les Réseaux Sociaux et Nous

Je vais lui répondre via mon expérience personnelle et mon ressenti. 

Dans un premier temps je vais reprendre ses parties et ensuite vous faire mes parties ^^, ça va être brouillon cette histoire car je l'ai pas préparé j'ai juste envie de dire les choses comme je les pense à l'instant T.

  1. Les réseaux sociaux et la réalité
    Dans son article Bettie aborde un sujet important, nous prenons pour argent comptant ce que l'on peut voir sur les réseaux sociaux mais est-ce simplement la réalité ? Ce n'est pas parce que l'on voit une personne tout sourire sur ses photos qu'elle est heureuse pour autant !
    Pourquoi les images de bonheur des uns provoquent la jalousie chez d'autres ? Et oui les gens ont envie de partager avec vous un moment heureux comme l'obtention d'un diplôme pourquoi certains se permettent de leur dire que c'est mal venu de crier leur bonheur.  
  2. Les community manager (CM) vs les blogueurs et les consommateurs
    Je n'ai que peu de contact avec les CM, mais il est vrai que suite à un épisode un peu moche sur la blogosphère j'ai aperçu la médisance vis à vis des ces personnes. Cela m'a vraiment choqué, chacun est libre d'agir suivant sa ligne de morale et de conduite et de toute façon la gestion de leur travail ne nous regarde pas. Leur rôle est d'animer les réseaux sociaux et je trouve qu'ils le font de manière agréable alors pourquoi se permettre de les juger ou de leur dicter ce qu'ils doivent faire ou non ? Je trouve qu'on vit dans un monde de plus en plus bizarre.
    Ah oui aussi petite précision, certains ont besoin de se sentir importants pour avoir l'impression d'exister sur la blogosphère ou sur les réseaux sociaux alors qu'il faudrait juste vivre sa passion de manière sincère et tout irait mieux. 
  3. Le respect sur les réseaux
    Alors là je ne vois pas quoi dire de plus que Bettie, le respect se perd mais cela est aussi valable sur les réseaux que dans la vie réelle. Depuis quand on est passé dans une société ou tout est du et même pire tout est normal ? Je m'évertue depuis des années à inculquer cette valeur qui me paraît primordiale à mon fils et souvent je l'entends me dire "mais les autres le font pas !" Il faut être honnête c'est compliqué de lui expliquer le pourquoi du comment mais je m'efforce de le faire.

Pour ceux qui me suivent vous savez que je ne suis pas sur les réseaux uniquement pour mon blog mais aussi pour mon association Le Panorama des Animaux.

Je vais donc vous parler de mon expérience dans le domaine de la protection animale.

 

1. La nécessité des réseaux sociaux

De nos jours quand on gère une association c'est comme gérer une petite entreprise, il faut donc faire de la pub et faire parler de nous afin de se faire connaître du grand public. Il faut être actif, essayer de publier une actualité chaque jour, la partager un maximum sur les groupes dédiés pour que l'information soit lue par un maximum de personnes. Enfin bref c'est un boulot monstrueux et puis quand on gère des êtres vivants, on a bien autre chose à faire comme s'occuper d'eux, faire les annonces adoptions, aller au vétérinaire et puis vivre sa vie aussi ! 

 

2. La transparence

J'ai pour principe de vouloir que l'association soit transparente aux yeux de tous, donc on parle de tout que ce soit de bonnes nouvelles (adoptions, chats sortis d'affaire) ou de mauvaises nouvelles (décès, difficultés financières...). Je pense que les gens doivent avoir le sentiment de partager la vie de l'association. L'année dernière, on nous a reproché de ne parler que des mauvais cotés de notre action mais quand on traverse une période noire je ne vois pas comment on pourrait parler d'autre chose. Par exemple certaines associations ne parlent que de leurs sauvetages et adoptions mais jamais des épidémies ou des décès, vous trouvez cela normal ? 

 

3. L'invention des faits

J'ai pu remarquer que souvent en cas de prises en charge, les faits sont inventés. Je m'explique : on récupère un chaton dans un parking et il a un coryza (rhum, grippe du chat) et bien beaucoup d'associations afin de "faire pleurer dans les chaumières" imaginent les raisons pour lesquelles le chaton s'est retrouvé là. Alors de suite, les insultes vont bon train envers le connard qui a abandonné lâchement le chaton ou celui qui n'a pas stérilisé sa minette et donc jeté le chaton à la rue. 

Tout cela me gonfle particulièrement, on ne sait pas ce qu'il s'est passé ! La seule chose que l'on connait ce sont les faits, un chaton dans un parking malade ! Point barre. Et puis aussi il faut prendre le temps de faire la photo choc qui entrainera tous pleins de commentaires, mais bordel le plus important quand on fait un sauvetage ce sont les soins et le chaton n'a pas à attendre que l'on prenne une photo. Pour moi c'est juste inadmissible mais ça rapporte des "like" et aussi des dons !  

 

4. Le respect

Alors là pareil, je n'en vois pas. La personne qui a perdu son chat mais qui n'est pas identifié va s'en prendre plein la tronche car c'est irresponsable ! Je vous dis même pas ce qu'il se passe quand une personne parle de son chat qui n'est pas stérilisé ! Il devient le monstre qui laisse les animaux proliférer et c'est de sa faute si les associations sont pleines et qu'il y a des euthanasies. Et oui ça va très loin. Je me suis souvent demandée pourquoi la Protection Animale avait si mauvaise réputation mais plus j'avance dans le temps plus je me dis que c'est un monde pourri plein d'extrémistes.

 

Pour conclure cet article :

je pense qu'il y a des avantages aux réseaux sociaux mais pas que, il faut savoir les utiliser de manière correcte avec indulgence, bienveillance et respect

 

Désolée pour ce long pavé 

 

Tag(s) : #blabla

Partager cet article

Repost 0