Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'association Le Panorama des Animaux que je gère depuis janvier 2008, se retrouve dans une situation financière très difficile et elle risque de fermer ses portes. 

L'année 2016 est une année très noire pour nous.

Nous sommes habituées aux épidémies comme le coryza (rhume des chats) donc nous mettons en place les protocoles et nous voyons les vétérinaires que si cela s'aggrave ou si ça ne passe pas.

Mais cette année nous avons été face à des cas relativement difficile et souvent impossible à soigner. 

Nous avons commencé l'année avec le cas de Ronflex, un chat en très mauvais état signalé dans le caniveau. Nous l'avons pris en charge. Il avait un coryza très important qui l'affaiblissait. Après consultation vétérinaire, nous l'avons mis sous anti biotiques + inhalation + traitement pour la fièvre et la douleur. Nous nous sommes aperçu qu'il urinait beaucoup et donc retour au véto et analyse d'urine. Le résultat montrait qu'il y avait beaucoup de trop de sucre, il s'est avéré diabétique et donc injection d'insuline matin et soir (pour moi qui ait peur des piqures pas simple du tout) + alimentation spécifiques. Son coryza ne s'améliorant pas, nous avons fait le test FIV (sida du chat) et FELV (leucose), il est revenu positif au FIV. 

Au fil des jours, son état s'est dégradé, malgré les traitements il n'y avait aucune amélioration, il a fini par devenir agressif. Après de longues conversations avec le vétérinaire, il a été évident que son état ne ferait qu'empirer alors nous l'avons laissé partir sans souffrance.

Un vrai déchirement pour moi, il a été un vrai coup de coeur. Durant un mois, il a été au chaud et choyé, c'est le plus important.

Ensuite est arrivée Mérida, une minette trouvée sur le bas coté d'une route de campagne ne pouvant plus se servir de ses pattes arrières. Direction le vétérinaire pour connaitre l'état de la minette, elle a probablement été renversée par une voiture qui l'a laissé sans s'en préoccuper (des lâches, sans coeur). Quelques jours plus tard, nous avons remarqué du sang dans les urines, une grosse infection alors mise sous traitement. Mais son état ne cessait de se dégrader alors retour chez le vétérinaire. Le verdict tombe, elle est complètement anémiée et fait une hémorragie, plus rien à faire, elle est trop faible. Et nous voilà dans l'obligation de la laisser partir.

Début de l'année, deux prises en charge, deux décès, un peu dur même si on sait que cela arrive. 

Puis arrive la période des chatons, nous croulons sous les SOS et les demandes de prises en charge, nous avons bien sur une capacité limitée d'accueil car nous n'avons pas de refuge nous fonctionnons par le biais de famille d'accueil (je vous ferais un article sur ce rôle dans un prochain article)

Nous prenons en charge une famille de 5 chatons issus de la rue, un peu sauvageons mais rien d'insurmontable 

Puis viennent se rajouter deux chatons noirs, d'un site ou les chats ne sont pas les bienvenus alors nous les mettons à l'abri.

La quarantaine se termine et nous commençons à les libérer pour les socialiser et voir leur comportement face à l'homme.

Quelques jours plus tard, un chaton noir tombe malade, il se met à vomir, je contacte le vétérinaire. On me conseille de l'isoler et de le mettre à jeun pour l'amener le lendemain mais quelques heures plus tard ce chaton aura rejoint les étoiles.

On demande donc une autopsie qui ne révèle rien de particulier donc décès sans cause apparente.

Puis sa soeur commence à être mal alors là c'est panique à bord, on pense de suite à un typhus (la bête noire des associations des chats car mortelle dans 90% des cas chez les chatons). On demande le test et il est positif, elle est à bout la petite puce alors on la laisse partir.

On demande au vétérinaire quel protocole d'urgence on doit mettre en place et là on vaccine tout le monde, on essaye autant que possible de les sauver même si on sait que rien n'est garanti.

Dans les jours qui suivent, deux minettes tombent malades et la maladie les emporte.

Nous sommes fin mai et nous avons déjà eu 7 décès, ce qui est émotionnellement parlant très dur à gérer. On espère que cela va s'arrêter.

Pendant ce temps, chez Nounou Julia, Crevette se bat pour survivre, les vétérinaires n'osent pas se prononcer sur ses chances de survie mais elle s'accroche alors cela nous met du baume au coeur.

 Nous faisons bien sur d'autres prise en charge, nous avons des chats très parasités ou encore avec du coryza mais rien de bien grave.

Et puis Scarlett tombe malade, on ne sait pas ce qu'elle a ... Après une radio et un prélèvement du liquide qui se trouve dans son abdomen, elle a une PIF (péritonite infectieuse féline) et il n'existe aucun traitement. On tente de la soulager du mieux possible et quelques jours, elle partira dans mes bras, je serai restée avec elle jusqu'à son dernier souffle et pour ça on est jamais prêt

Nous avons eu une petite période de calme mais cela n'a pas duré.

A partir de fin de septembre, nous avons du faire face à de nouvelles pertes.

Notre petite Boune qui allait très bien, a commencé à faire de la fièvre et puis son foie à lâcher, malgré l'hospitalisation, les vétérinaires n'ont rien pu faire pour elle. Boune était très faible et son état empirait de minutes en minutes et elle avait des difficulté respiratoire

Nous avons donc pris la décision de l'endormir pour qu'elle ne souffre plus.

Puis Chériflor a commencé à être apatique mais sans symptomes, nous avons donc pris RDV chez le vétérinaire et fais les analyses sanguines qui étaient pas bonnes car elle reflétaient un typhus donc de nouveau panique à bord et vaccination de tout le monde pour essayer d'en sauver un maximum.

Malheureusement Chétiflor n'a pas été assez forte et n'a pu combattre la maladie.

 Puis ce fut autour de Muciole, qui est partie tranquillement dans son sommeil sans qu'on sache pourquoi

 Et Chaussette qui a commencé à avoir des difficultés respiratoires, après une radio il s'est avéré qu'elle souffrait d'une pleurésie et il n'y avait rien à faire son état était trop grave. Je l'ai veillé toute une nuit mais elle était de plus en plus mal alors nous sommes allées chez notre vétérinaire et elle est partie sans souffrance.

Nous sommes obligées de garder le moral et la force pour les loulous qui sont encore sous notre aile.

Cette année nous avons pris en charge 56 chats voués à une vie de misère et d'errance mais 13 ont rejoint les étoiles malgré tout l'amour et les soins que nous leur avons apporté.

Tous ces soins et ces décès ont eu des conséquences sur les finances de l'association et la mettent en grand danger.

Notre dette vétérinaire s'élève à plus de 3 000 euros et nous ne savons pas du tout comment nous allons pouvoir les payer.

Nous avons vraiment besoin du soutien de chacun d'entre vous afin de continuer et surtout de ne pas fermer nos portes, beaucoup de chats attendent qu'on puisse les sortir de cette misère.

Le Panorama des Animaux est reconnue d'intérêt général et peux donc remettre des reçus fiscaux. Votre don pourra donc être déductible à hauteur de 66% (un don de 100 euros vous coutera en réalité 34 euros)

Vous pouvez nous aider en faisant un don par

Paypal : lepanoramadesanimaux@bbox.fr

Par chèque à l'ordre le panorama des animaux

en l'envoyant à Le Panorama des Animaux

Chez SILVA Virginie

1 rue Louis Galvani

69100 Villeurbanne

Toute l'équipe ainsi que nos petits protégés vous remercient d'avoir pris le temps de lire ce message.

On espère sincèrement ne pas en arriver là

                                                

Tag(s) : #le panorama des animaux, #chats, #Rdv du mardi

Partager cet article

Repost 0